The Baby, HBO

The Baby, HBO

Publié le

Imaginez l’intrigue classique d’une histoire d’horreur avec de multiples meurtres… sauf que le tueur en série est un bébé. C’est le point de départ de The Baby, une étonnante création de HBO et cette idée improbable donne une mini-série hilarante de huit épisodes et une trentaine de minutes chacun. Lucy Gaymer et Siân Robins-Grace n’ont pas besoin de prolonger inutilement leur idée somme toute maigre, ils déploient une histoire qui tient parfaitement sur cette durée et parviennent à maintenir l’ambiance si délicieusement bizarre jusqu’à la toute fin.

Je ne veux pas révéler trop d’éléments de l’intrigue qui, si elle reste assez fine, joue quand même sur les effets de surprise. Tout le début est notamment excellent, quand on ne sait pas encore ce qu’il va se passer et que l’on tombe dans ce univers barré où une femme se suicide en bord de falaise, laissant un bébé qui saute et atterrit dans les bras d’une autre femme en contrebas, sans mal. Dès le pilote, The Baby souligne que le réalisme n’a pas sa place ici et c’est très bien ainsi. La création portée par HBO assume son humour noir et une belle touche d’absurde, c’est une série britannique après tout. Les péripéties se déploient par la suite à bon rythme, on ne s’ennuie pas sans tomber dans la frénésie et les quelques personnages gagnent vite en épaisseur psychologique. Ce n’est pas une grande série et elle n’en a pas la prétention, mais The Baby vaut bien le détour.