Baby Fever, Netflix

Baby Fever, Netflix

Publié le

Baby Fever pourrait être présenté comme une comédie romantique, mais la série Netflix venue du Danemark ne ressemble pas à une comédie romantique. En réalité, cette création de Nikolaj Feifer et Amalie Næsby Fick mérite mieux que d’être restreinte à un seul genre, elle suit sa voie et impose ses propres règles, avec une vision assez trash et en même temps réaliste d’une histoire d’amour moderne. Il y a bien une femme, Nana, et il y a bien un homme, Mathias, mais leur histoire d’amour est presque secondaire. L’intrigue principale se déploie autour de l’héroïne, médecin spécialisée en fertilité, de son amie Simone et d’une soirée un peu trop arrosée au bureau qui se termine pour Nana par son auto-insémination du sperme de Mathias. Un sperme qu’elle a volé sans l’accord du principal intéressé et évidemment, comme le titre traduit le laisse entendre, qui va donner un résultat immédiat. Oups…

En six épisodes d’une demi-heure, la première saison de Baby Fever ne perd pas son temps avec des intrigues secondaires, mais elle parvient quand même à créer des personnages épais et convaincants. Nana est la plus soignée, elle est de tous les plans et c’est elle qui bénéficie du meilleur traitement, notamment grâce à sa mère. La création originale de Netflix surprend par son ton libre et le choix de sujets plus originaux qu’il n’y paraissait. Elle est aussi très drôle et je dois saluer le travail de Josephine Park, excellente dans le rôle principal. Ce n’est peut-être pas une grande série, mais elle est parvenue à me divertir, ce qui est déjà une bonne chose.

Informations

Titre original :Skruk

Année : 2022

  • Nationalité :
  • Danemark
  • Genre :
  • Drame