Archive 81, Netflix

Archive 81, Netflix

Publié le

Une série horrifique qui joue sur notre nostalgie, encore ? Oui, mais Archive 81 est plus intéressante qu’on pourrait le croire. Certes, l’histoire développée par Rebecca Sonnenshine à partir d’un podcast nous renvoie dans les années 1990, à l’ère où l’on enregistrer des vidéos sur des films en plastique. Certes, la série portée par Netflix raconte une histoire d’horreur à base de sorcières et de rites occultes. Elle mérite néanmoins votre intérêt, en tout cas les huit épisodes de la première saison, car elle parvient à créer une ambiance poisseuse très réussie et surtout qui ne retombe pas comme un soufflet passés les premiers épisodes.

C’est toujours le risque avec ce genre d’intrigue où l’on ne sait rien et où tout est mystérieux. Dan (Mamoudou Athie) est embauché par le patron d’une mystérieuse entreprise (Martin Donovan) pour restaurer des cassettes vidéos endommagées par un incendie. La somme promise est aussi suspecte que les conditions de travail, dans une grande maison reculée sans accès à internet, et comme si cela ne suffisait pas, les vidéos restaurées révèlent une sorte de puzzle à reconstituer. Outre cette partie dans le présent, Archive 81 remonte en 1994, l’époque où Melody (Dina Shihabi) utilise sa caméra et un prétexte bidon pour tenter de retrouver sa mère qui aurait vécu dans un immeuble new-yorkais. Rebecca Sonnenshine commence avec une histoire bizarre sans plus et ajoute couche après couche d’étrangetés, qui cumulent dans un final explosif que l’on ne révèlera évidemment pas. Entre les deux, la frontière entre les époques devient de plus en plus floue et si l’on peut croire initialement que c’est une grossière erreur de la part du scénario, c’est en réalité une astuce bien trouvée…

Jusqu’au bout, la tension est maintenue et on a envie de savoir ce qui va se passer. La série de Netflix ne cherche pas à être plus complexe qu’elle ne l’est en réalité, elle assume son côté feuilletonesque et reste fort plaisante du premier au dernier épisode. La fin semble laisser la porte béante pour une suite et on espère qu’Archive 81 pourra continuer, sans perdre de vue ce côté série B qui fonctionne plutôt bien.

Informations

Année : 2022

  • Nationalité :
  • États-Unis
  • Genres :
  • Drame
  • Mystère
  • Science-Fiction & Fantastique